Le Liberté Soutenir

Soutenir Le billet suspendu

S’inspirant du concept de café suspendu et désireux de favoriser la venue de tous les public au théâtre, le Liberté a mis en place en mai 2015 le billet suspendu. Ce dispositif permet d’offrir des places de spectacle à des personnes qui n’ont pas les moyens d’assister à une représentation. Le billet coûte 20 et ouvre droit à une réduction fiscale pour le donateur. Depuis sa mise en œuvre, plus de 560 billets suspendus ont déjà été offerts et 16 structures se sont inspirées du concept pour créer un système similaire..

« Le Liberté de Toulon innove avec ses billets suspendus, accessibles à ceux qui n’ont pas les moyens de payer. » Le Parisien

« Voilà un premier pas vers l’accès à la culture pour tous. » Fréquence Sud

Le concept
Témoignages

Pour toute demande particulière, merci de prendre contact avec notre responsable du mécénat :

Joëlle Perrault
04 98 07 01 15
joelle.perrault@theatreliberte.fr

Le concept

Côté donateur

Comment offrir un billet suspendu ? 

- En ligne Je fais un don pour un billet suspendu
- A la billetterie : Lors du règlement, un billet suspendu anonyme est délivré au donateur qui peut ensuite le suspendre dans le hall du Liberté en attente d’un bénéficiaire.

Comment fonctionne la réduction fiscale ?
Grâce à la loi sur le mécénat, vous bénéficiez d’une réduction fiscale de 66% du montant du don dans la limite de 20% du revenu imposable, soit un coût de revient de 6,80€ le billet suspendu. Un reçu fiscal vous sera délivré ultérieurement par voie postale.

 

Côté bénéficiaire

Qui peut bénéficier du billet suspendu ?
Les étudiants boursiers et les bénéficiaires des minimas sociaux et/ou de l’allocation aux adultes handicapés sur présentation de justificatifs.

Comment bénéficier du billet suspendu ?
Il suffit de décrocher un billet suspendu dans le hall du Liberté et de le présenter à la billetterie accompagné des justificatifs nécessaires afin de l’échanger contre une place de spectacle de votre choix.


Découvrir le billet suspendu en vidéo

Témoignages

Témoignage de Madame Panther, donatrice

Présentez-vous en quelques mots.
J'ai grandi à Toulon, étudié à Aix et suis professeur de langue à la retraite. J'ai vécu et travaillé dans divers pays d'Europe où j'ai enseigné surtout le Français langue étrangère et fait, dans le cadre des Services Culturels Français, de la coopération éducative et culturelle que j'ai réinvestie en terminant ma carrière dans un établissement secondaire à Marseille.
L'offre culturelle à Toulon, dans ma jeunesse, n'était pas extraordinaire et je l'ai toujours regretté.

Que pensez-vous du concept du billet suspendu en tant que donateur ?
Quand j'ai entendu parler du billet suspendu, j'ai pensé que c'était une excellente idée. C'est une façon modeste mais bien concrète d'aider celui ou celle qui n'en a pas ou peu les moyens à accéder à la culture, au spectacle vivant. De plus, cela aide également le théâtre en lui amenant des spectateurs et pas seulement une aide financière.
Le hasard a voulu que je rencontre, dans le hall du théâtre, un étudiant qui venait chercher un billet suspendu et qui fut ainsi le bénéficiaire de celui que je venais d'offrir.
C'est pour moi un acte de générosité mais aussi de partage du spectacle lui-même et il encourage l'intérêt, puis le goût, pour un loisir culturel et  de ce fait l'ouverture sur des horizons nouveaux  et divers à travers le spectacle.
Je crois qu'il faut poursuivre cette initiative.

 

Témoignage de Monsieur Morez, bénéficiaire

Présentez-vous en quelques mots.
Je m’appelle Romain Morez, j’ai vingt-cinq ans. Je suis étudiant en deuxième année de Master Lettres à l’Université de Toulon.

Comment avez-vous découvert le billet suspendu ?
J’ai découvert le billet suspendu grâce aux petits dépliants disposés sur une table à l’Université.

Que pensez-vous du concept du billet suspendu ?
Je pense que le concept du billet suspendu est à la fois magnifique et primordial. Magnifique d’une part car il permet à quelqu’un qui ne peut pas s’offrir une place de spectacle de se voir offrir – souvent par un(e) inconnu(e) – un accès direct à la culture. Primordial d’autre part car ce concept du billet suspendu est l’incarnation d’une valeur fondamentale de notre République que d’aucuns ont tendance à oublier : la Fraternité.
En outre, ce concept me fait penser à Malraux qui disait que « la culture ne s’hérite pas, elle se conquiert » ; c’est pourquoi j’invite tous les potentiels bénéficiaires de cette offre qui hésitent à pousser les portes du Liberté (comme ce fut mon cas) à ne pas avoir peur ou honte et à partir à la conquête de la culture grâce aux billets suspendus.

Que vous a apporté le billet suspendu ?
Grâce au généreux don de Marie-Thérèse Panther - que je ne remercierai jamais assez – le billet suspendu m’a permis de pouvoir bénéficier gratuitement d’un spectacle. Étant étudiant boursier, je consacre - hélas -  peu de mon budget à la culture. Mais ce que m’a apporté ce concept n’est pas que d’ordre financier.
En effet, grâce à cette offre j’ai eu la chance d’aller voir La Révolte, une pièce méconnue de Villiers de l'Isle-Adam. J’avais l’impression que ce n’était pas que l’héroïne de la pièce qui se révoltait contre sa condition sociale : il en allait de même pour moi. Ainsi, grâce au billet suspendu, le temps d’une soirée, j’ai pu dépasser ma modeste condition d’étudiant en m’évadant et me transcendant grâce à l’art, faisant mienne la phrase de Malraux : « l’art est un anti-destin ».

Pouvez-vous nous donner trois mots qui caractérisent le billet suspendu ?
Générosité. Convivialité. Ravissement.