Le Liberté La saison

Sci-fi Trilogy

Hall du théâtre

Larissa Sansour


Entrée libre

Larissa Sansour se consacre essentiellement à la réalisation de vidéos extrêmement soignées et d’une profondeur symbolique et politique surprenante. Son cinéma possède une force basée sur la production d’idées-images où les codes et icônes du genre de la science-fiction s’entremêlent à une pensée politique et aux réalités subies par les Palestiniens depuis la Nakba (1948), ainsi qu’à leurs symboles et aspirations.

A SPACE EXODUS (2009, 5’)
Larissa Sansour réactive des scènes du film culte 2001, L’Odyssée de l’espace (1968) de Stanley Kubrick ainsi que des séquences du premier alunissage américain diffusées massivement à la télévision (1969). Par le remake et le détournement des images, l’artiste parle du monde contemporain et du sort palestinien.

NATION ESTATE (2012, 9’)
Les Palestiniens ont leur État qui se résume à un gigantesque gratte-ciel, le Nation Estate. Il abrite l’entière population palestinienne qui mène enfin la grande vie.

IN THE FUTURE THEY ATE FROM THE FINEST PORCELAIN (2016, 29’)
À la croisée du cinéma de science-fiction, de l’archéologie et de la politique, le film explore le rôle du mythe dans l’histoire, la réalité et l’identité nationale.

Les expositions et installations au Liberté sont accessibles du mercredi au samedi de 11h à 19h, le dimanche de 14h à 17h et en nocturne le jeudi et le vendredi.

_

Du 30 janvier au 3 février 2019, Le Liberté reprend ses explorations à la croisée des mondes, entre réalité sensible et réalité numérique. Le Festival Numérique devient Le Liberté Parallèle – Biennale des imaginaires numériques et rejoint la plateforme de coproduction et de diffusion CHRONIQUES, soutenue par la région Sud – coordination Seconde nature et ZINC.