Vous êtes dans :

Denis Olivennes - Big Data : le nouveau visage de Big Brother?

  • Conférence

mardi 16 octobre
19h30

Salle Daniel Toscan du Plantier

Conférence de Denis Olivennes

Entrée libre

La transparence devient totale. Nos déplacements, nos achats, nos goûts, nos maladies, nos échanges, nos conversations : rien n’y échappe. Au bureau, des entreprises expérimentent des dispositifs enregistrant les conversations de leurs employés. Une opération « suspecte » sur votre compte ? Votre banquier a l’obligation de vous dénoncer à une cellule anti-fraude. Vous souhaitez en parler à votre avocat ? Un juge d’instruction l’a peut-être placé sur écoute. Pour un entretien d’embauche, une visite approfondie des réseaux sociaux – ah les photos sur Facebook ! – est devenue un préalable. Bientôt notre ADN sera séquencé de manière à ce que nos maladies soient prévisibles : les médecins s’en félicitent, les assureurs se frottent les mains. Quand, au diktat de la transparence, s’ajoutent les effets pervers du progrès technique, c’est toute notre vie qui bascule. Peut-on encore inverser le cours des choses ? Sommes-nous condamnés à l’autodestruction de cette société de libertés que nous avons mis tant de siècles à constituer ? Dans son ouvrage Mortelle transparence coécrit avec Mathias Chichportich (éd. Albin Michel, 2018), Denis Olivennes nous présente sa réflexion sur cette marche forcée et inconsciente vers une société soumise aux injonctions souvent absurdes d’une prétendue modernité.

DENIS OLIVENNES est ancien élève de l’ENS Saint-Cloud, de Sciences-Po Paris et de l’ENA, agrégé de Lettres Modernes. D’abord auditeur à la Cour des comptes (1988-1992), il devient conseiller de Pierre Bérégovoy, ministre de l’économie et des finances, puis Premier Ministre (1992-1993). Il est ensuite directeur général adjoint d’Air France (1993-1997). Directeur général du Groupe Canal+ (1998-2002), il devient Président-directeur général de la FNAC (2003-2007). Après trois années en tant que Président du directoire du Groupe Le Nouvel Observateur (2008-2010), il rejoint en 2011 le Groupe Lagardère active (ELLE, Paris-Match, JDD, Europe 1, Virgin, Doctissimo…) en tant que Président.
Il est l’auteur de L’impuissance publique (avec Nicolas Baverez) en 1989, La gratuité c’est le vol, quand le piratage tue la culture en 2007 et de Mortelle transparence (avec Mathias Chichportich) en 2018.

En partenariat avec la Librairie Charlemagne

Vous aimerez aussi