Vous êtes dans :

Mauvais genre

Théâtre

jeudi 16 mai
18h

Mauvais Genre est une lecture-performance qui fait sortir un personnage de roman hors de la page. Dans un dispositif qui alterne diffusion sonore et lecture en direct, l’auteur de La Rhétorique des culs se dédouble : tandis qu’en voix off le narrateur évoque sa rencontre avec Paolos devenu entre-temps Paola, celle-ci raconte avec humour le chemin de sa transidentité, livrant au passage ses réflexions décapantes sur le sort réservé à toute personne subissant une oppression, que celle-ci soit liée au genre ou à l’orientation.
« Avoir mauvais genre » : ne pas être réductible à un genre strict, excéder les catégories et par là même bousculer l’ordre établi. Suivant cette définition, on pourrait dire que la poésie contemporaine a mauvais genre et que la performance, objet hybride du sectacle vivant, aussi ! Ainsi, Pierre Guéry entend-il proposer tout à la fois l’histoire d’un individu dont l’identité évolue dans un contexte culturel situé, et une forme inédite qui en elle même souhaite questionner les rapports de genres entre la littérature et les arts de la scène.

Né en 1965 à Marseille, Pierre Guéry a étudié la musique instrumentale, l’art vocal, l’art dramatique et la danse contemporaine avant de se diplômer en lettres et en phonétique appliquée à la didactique des langues vivantes. Voyageur dans la géographie du monde et dans celle de l’intime, il se déplace sans cesse d’une discipline à l’autre pour explorer une écriture poétique que l’on pourrait qualifier de transgenre. Cet espace d’expériences multiples et décloisonnées, nourri aussi bien de littérature, de théâtre, de poésie sonore que d’anthropologie, de psychanalyse et de danse butô, oriente sensiblement son approche d’une poésie scénique également marquée par ses nombreuses collaborations avec d’autres artistes (danseurs, vidéastes, comédiens, musiciens, plasticiens) et par les espaces dans lesquels elle se déploie : rues, galeries, autobus, églises, bars, théâtres, bibliothèques, scènes musicales, appartements, festivals ; et internet, via la chaîne Voicekabinett sur Youtube qui publie et diffuse ses poèmes-webcam. Ses recherches rythmiques et mélodiques sur le phrasé de la parole, son usage du cri et de la voix comme éléments essentiels d’une corporalité du poème, son attention portée au geste et à la transmission d’énergie répercutent des thèmes récurrents – complexité de la sexualité, enfermements dans le rêve et l’illusion, maladie mentale, incarcération, assignations identitaires, séparations, deuils… Elles n’excluent ni le jeu, ni la fiction, et forment ce qu’il appelle des parloirs : entre harmonie et dissonance, une oraliture. Il est également traducteur de poésie américaine (beat poetry et spokenword), animateur d’ateliers d’écriture et metteur en scène pour des projets de création partagée avec des publics amateurs.

En partenariat avec le festival Les Eauditives.

Vous aimerez aussi

bambi

Théma

Cinéma

Salle Daniel Toscan du Plantier

Bambi

jeudi 16 mai

19h30

Documentaire de Sébastien Lifshitz, 2013

 

Suivi d’une rencontre avec Marie-Pierre Pruvot alias Bambi

Lire la suite